Anna Karenine

Bande Annonce

Date de sortie : 5 décembre 2012

Réalisateur : Joe Wright

Avec : Keira Knightley, Jude Law, Aaron Taylor-Johnson

Titre original : Anna Karenina

Production Britannique

Genre : Drame

Durée : 02h11min

Récompenses : 1 nomination

Synopsis : Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonctionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-Pétersbourg. À la réception d’une lettre de son incorrigible séducteur de frère Oblonski, la suppliant de venir l’aider à sauver son mariage avec Dolly, elle se rend à Moscou. Au cours de son voyage, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle. Oblonski reçoit également la visite de son meilleur ami Levine, un propriétaire terrien sensible et idéaliste. Épris de la sœur cadette de Dolly, Kitty, il la demande gauchement en mariage, mais Kitty n’a d’yeux que pour Vronski. Dévasté, Levine se retire à Pokrovskoïe et se consacre entièrement à la culture de ses terres. Mais le cœur de Kitty est lui aussi brisé quand elle prend conscience, lors d’un grand bal, de l’infatuation réciproque d’Anna et Vronski. Anna, désorientée, rentre à Saint-Pétersbourg, mais Vronski l’y suit. Elle s’évertue à reprendre sa calme vie de famille mais son obsession pour le jeune officier ne cesse de la tourmenter. Elle s’abandonne alors à une relation adultère qui scandalise toute l’aristocratie locale. Le statut et la respectabilité de Karénine sont mis en péril, le poussant à lancer un ultimatum à sa femme. Dans sa recherche éperdue de bonheur, Anna révèle au grand jour l’hypocrisie d’une société obsédée par le paraître. Incapable de renoncer à sa passion, elle fait le choix du cœur.

Greg5
Presse7
6/10Note Finale
Note des lecteurs (Aucun Vote)
Greg

N’ayant pas lu l’œuvre de Léon Tolstoï, je ne pourrai donc pas les comparer. Cependant, après avoir fait différentes recherches, j’en ai conclus que Joe Wright a bel et bien tourné le dos au roman. Quelle erreur ! Je n’ai pas du tout accroché à son style de transition entre les différentes scènes. Cette adaptation peut être dérangeante et donc vous faire perdre en partie le fil de l’histoire. J’hésite même à visionner le long-métrage de Bernard Rose avec Sophie Marceau, afin d’avoir une meilleure vision de « Anna Karenine ».