Avatar

Bande Annonce

Date de sortie : 16 décembre 2009

Réalisateur : James Cameron

Avec : Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver

Production Américaine

Genre : Aventure, Science fiction

Durée : 02h41min

Récompenses : 18 nominations, 10 prix

Budget : 300 000 000 $

Synopsis : Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...

Greg9
Bl0ndi9
Val5
Antho9.5
Presse8.5
8.2/10Note Finale
Note des lecteurs (3 Votes)
8.6
Greg

L’un des plus beaux, si pas le plus beau film vu durant ces dernières années… Un chef d’oeuvre ! Je l’admets, le scénario fait très Pocahontas mais les effets spéciaux dans ce film font oublier tout le reste.

Val

C’est donc ça le film le plus rentable de tous les temps? Une histoire manichéenne à souhait: le gentil ex-marine en fauteuil roulant contre les méchants pollueurs avec leurs grosses machines, une histoire d’amour improbable, des concepts étranges (connecter sa queue aux branches des arbres pour être en communion avec la nature… vraiment?) et un message écolo qui décoiffe: la déforestation, c’est pas bien. Des effets spéciaux réussis mais rien d’autre.

Une réponse